Québec & Canada : 1-855-616-9416

francophonie internationale : Services à distance

Service à
distance
En savoir plus sur les services à distance
entete-article-sylviemajor

Voilà quelques jours que l’école est commencée, les vacances sont finies, allez hop, retour à la routine! Ça vous angoisse de retrouver toutes ces responsabilités que vous aviez un peu délaissées durant l’été? Pas de panique. Tout d’abord, laissez-moi vous dire que vous n’êtes pas seul à affronter cette période avec une boule dans la gorge. C’est normal de se sentir envahi par la peur. Voici mes conseils pour ne pas laisser la panique prendre le contrôle de votre vie.

Ne courez pas après la perfection

Les cheveux de la p’tite dernière doivent être bien peignés pour aller à l’école (même si une bataille épique suit la levée de la brosse à cheveux, comme si c’était plutôt une épée bien effilée aux yeux de la fillette). Les repas (et il y en a trois par jour…) doivent être bien équilibrés jour après jour après jour. La maison doit être bien rangée et la poussière dépoussiérée.

Au travail, vous vous sentez dans l’obligation d’être toujours à la hauteur. Les pauses? On les travaille. Les discussions avec les collègues sur le bord des cadres de porte? On les travaille. La tâche qui vous retombe dessus même si ça ne devrait pas? On la travaille.

Bon, c’est assez! Il faut accepter les imperfections. Lâchez la pression sur certaines choses, prendre conscience que tout ne repose pas sur vos épaules. C’est mon premier truc pour vous.

L’anxiété de performance, ça vous dit quelque chose?

L’anxiété de performance, on l’associe souvent aux études, aux évaluations, aux remises de travaux importants. Certains la vivent au quotidien, dans les moindres tâches banales à accomplir jour après jour. À mon avis, les médias sociaux n’aident pas… On voit la ménagère avec sa maison et ses enfants tout propres, les repas hyper santé et le ventre bien plat comme si elle avait le temps pour les 100 redressements assis par jour.

J’exagère, vous aviez compris?

N’en demeure pas moins que l’anxiété de performance s’étend de plus en plus à nos différentes sphères de vie. Et ça angoisse car on a peur de ne pas être à la hauteur de la situation. Et on se sent moche. Et notre estime baisse. Et on se sent encore plus moche. Et les symptômes de l’anxiété de performance se font sentir de plus en plus. Par exemple :

  • Maux de tête et migraine
  • Insomnie
  • Irritabilité
  • Problèmes de digestion

Comment y remédier?

  • Accepter les imperfections (oui, je me répète mais c’est si important)
  • S’arrêter et être à l’écoute de sa respiration lorsqu’une pensée angoissante survient (et se forcer à ralentir notre rythme cardiaque)
  • Le plus souvent possible, écouter de la musique pour se calmer le pompon
  • Méditer ou faire une activité méditative (prendre une marche en se concentrant sur ses pas, écouter un balado en faisant le ménage, prendre un bain, lire un livre, bref ce qui permet de sortir de nos pensées anxiogènes)
  • Bouger pour relâcher la pression et le stress

Je vous invite à lire mon blogue Êtes-vous trop dur envers vous-même? Déjà, je vous annonce que la réponse est souvent oui. Pour rien. Parce qu’on s’est fait rentrer dans le crâne qu’il faut performer. La vie, c’est comme ça. Vous êtes tanné de devoir être à la hauteur partout, tout le temps? Contactez-moi et on pourra aller plus loin ensemble sur votre souci de performer partout.

logo-sylvie-major-2020-turquoise2