Québec & Canada : 1-855-616-9416

francophonie internationale : Services à distance

Service à
distance
En savoir plus sur les services à distance

Novembre est dur sur le moral, la plupart des gens que je rencontre ont déjà hâte au printemps, aux fleurs qui recommencent à pousser, à la chaleur qui revient et aux journées qui allongent.

Novembre, ce mal aimé, qu’on traverse en espérant qu’un génie viendra nous offrir un vœu : avancer le temps pour éviter la grisaille, la neige, le froid et le temps des Fêtes qui amincira des portefeuilles déjà par très garnis.

Tu me trouve pessimiste aujourd’hui? Je résume ce que j’entends pendant mes consultations. Novembre est ingrat mais on peut apprendre à l’apprivoiser. Je t’offre mes conseils pour passer au travers.

Quand le corps et l’esprit manquent de lumière

La lumière manque cruellement à l’automne. Plusieurs personnes se tournent vers la luminothérapie pour avoir un boost de lumière à l’automne. Ça aide vraiment à rétablir le cycle biologique, perturbé naturellement par le manque de lumière. Entre 40 $ et 150 $, on peut se procurer une lampe qui fait très bien le travail.

Écouter des choses inspirantes éloigne le négatif

J’aime écouter des balados. Écouteurs aux oreilles, à marcher, faire le ménage, relaxer dans mon lit ou sur le sofa, en voiture, bref les balados qui font du bien s’écoutent partout. Ça peut être un spectacle d’humour, des documentaires historiques, des romans, des coachs qui aident à se centrer sur l’essentiel et tellement plus. Il s’agit de trouver le style qui vous plait. Perso, je me branche souvent sur Radio Canada OHdio.

Rester actif même si on préférerait se coucher en boule

Oui, je sais : c’est extrêmement difficile d’avoir la motivation de rester actif physiquement quand il fait noir et froid dehors. Ça prend un bon coup de motivation pour se mettre en branle. Mais la satisfaction personnelle ressentie par la suite, ça vaut de l’or! L’estime, la fierté, le sentiment de dépassement de soi, le sommeil… Tout ça s’améliore avec l’activité physique. Une marche à l’extérieur fait aussi bien l’affaire!

Mettre fin à l’anticipation négative

On approche des Fêtes, y’a pas de doute : les circulaires, les allées des magasins et les réseaux sociaux sont là pour nous le rappeler constamment. De notre côté, on anticipe déjà à quel point ça va coûter cher, ce sera fatiguant, il faudra visiter tout le monde, et j’en passe. C’EST PAS OBLIGÉ, TOUT ÇA. Il s’agit de choix que nous faisons. Diminuons la quantité de cadeaux et remplaçons-les par du temps de qualité avec les gens qu’on aime. Diminuons les visites à gauche et à droite, essayons de rassembler tout ce beau monde en une seule fois, ou quelques. La pandémie nous a démontré que c’est possible. Si ça te tente, reproduis l’expérience. Tu as le droit. Bien sûr, tu auras à te justifier mais si tu y tiens vraiment, ça se fait. Écoute-toi, respecte-toi, va vers des décisions qui s’enlignent à tes valeurs.

Voilà, mon mois de novembre se passe ainsi et je souhaite la même chose pour toi.

Je t’invite à lire ou relire des textes que j’ai écrits sur des sujets similaires, tu y trouveras peut-être des réponses adaptées à ta situation.

Des balados pour contrer les blues de l’automne

Les hormones du bonheur, des alliées naturelles et gratuites

La nature, pour contrer le stress et la dépression

La lumière, pour contrer la dépression saisonnière

N’hésite pas à me contacter si tu sens que novembre te mène à des problèmes de dépression, de stress et d’anxiété.

À lire aussi

logo-sylvie-major-2020-turquoise2