Québec & Canada : 1-855-616-9416

francophonie internationale : Services à distance

entete-article-sylviemajor

Le mois de septembre annonce la rentrée scolaire, le retour au travail, la (presque) fin de l’été et la réapparition de la routine, celle-là même que plusieurs d’entre nous ont foutu à la porte avec un immense plaisir pendant la belle saison! Est-ce que la rentrée et ce retour à la normale (qui ne le sera pas tout à fait avec cette pandémie qui s’éternise) vous angoisse? Pas de panique, il y a des façons de survivre à la rentrée sans trop de dégâts.

Diminuer les attentes

On veut tous et toutes être au top de notre potentiel au travail, à la maison, avec les enfants, dans nos loisirs… Êtes-vous capable de vous séparer en deux, en quatre, en huit pour tout accomplir? Alors vous n’êtes certainement pas capable de vous multiplier non plus! La meilleure solution si vous sentez des poussées de perfectionnisme se pointer le bout du nez consiste à… diminuer vos attentes.

En d’autres mots, lâchez prise sur certains irritants et concentrez-vous sur ce qui vous apparait le plus important. Le ménage n’est pas fait aussi souvent que vous le souhaitez? Qui est-ce que ça dérange à part vous-même? Votre souper ne contient pas toutes les vitamines et protéines requises? Vous vous reprendrez demain, pour l’instant savourez et relaxez!

Faire des choix qui nous ressemblent

Accepter de faire des choix qui nous permettent d’être plus relax et de moins courir tout au long de la semaine fait partie de vos possibilités. Diminuer son horaire de travail, engager une femme de ménage, ne pas inscrire son enfant à un sport sont toutes des idées pour moins courir. Parfois, on se lance sur les inscriptions d’automne plus pour nous, pour avoir la conscience d’être un bon parent, que pour l’enfant lui-même…

Vous avez le droit de modifier les choix que vous faisiez auparavant. Personne n’est condamné à rester dans ces mêmes choix s’ils ne conviennent plus. Mais que diront les gens de mon entourage? J’ai peur d’être jugé. Je l’entends à l’occasion celle-là et franchement, on a souvent bien plus peur de notre propre conscience que du jugement des autres. Si les choix qu’on a fait ne s’enlignent plus sur nos objectifs, alors il faut revoir ses choix pour se sentir bien. C’est essentiel.

Apprendre à gérer le stress

Le stress a tendance à nous sauter dessus sans qu’on s’y attende. Moi stressé? Pffft, c’est pour les autres, le stress! Pas vraiment non. La rentrée est une période stressante pour plusieurs, particulièrement cette année avec la Covid-19 qui nous entraine encore vers une foule d’incertitudes. Si une situation provoque l’un des signes suivants, c’est que le stress semble s’emparer de vous :

  • Sueur
  • Accès de colère
  • Difficulté à se concentrer
  • Muscles tendus
  • Sommeil agité
  • Et il existe bien d’autres symptômes de stress

Et maintenant, comment apprendre à gérer ce stress?

  • Faire de l’exercice est pour moi le moyen par excellence. L’activité physique, même modérée comme la marche, agit comme une véritable soupape pour évacuer le stress.
  • La méditation est une méthode qui a fait ses preuves contre le stress. Il existe des techniques de méditation pour débutants, je vous conseille de l’essayer, c’est plus facile qu’on croit et ça apporte tellement de bien-être.
  • Se concentrer sur des choses positives. Le cerveau a cette triste faculté de se concentrer davantage sur le négatif que sur le positif. La peur engendre des projections négatives et elles restent collées à nous, avec tous les effets du stress. Prévoir le pire, c’est si facile. Il faut prendre le contrôle de soi et éliminer les pensées négatives.

Pour aller plus loin

Vous aimeriez avoir un p’tit coup de pouce pour mieux vivre la rentrée et éviter le stress? Contactez-moi, parfois une seule rencontre téléphonique peut faire la différence!

logo-sylvie-major-2020-turquoise2