Québec & Canada : 1-855-616-9416

francophonie internationale : Services à distance

entete-article-sylviemajor

Cette année, c’est l’année des exceptions. 2020 sera inscrit dans l’histoire. Nous nous rappellerons très longtemps de cette année, pas pour des raisons vraiment joyeuses admettons-le. Mais connaissons-nous des passages à l’histoire heureux? Il n’y en a pas tant… Ce sont souvent des évènements catastrophes qui nous restent en tête. Donc, on passe à l’histoire ok. Mais de façon aussi désolante… Je n’arrive pas à m’y faire.

Bonne année!

Le 1er janvier 2020, on s’est souhaité bonne année et elle a été merdique. Qu’allons-nous nous souhaiter pour 2021? De la santé, du bonheur, de la prospérité? Et s’il y avait une malédiction et que la tempête 2020 se perpétuait? Ça me donne le goût de ne rien souhaiter du tout.

Revenir à soi

De plus, cette nouvelle année, nous allons la traverser seul. Nous avons l’habitude de nous réunir et de traverser l’année en groupe et ce, depuis notre naissance. Cette année, on nous demande de ne pas nous réunir, voir on nous l’interdit. C’est frustrant! c’est désolant. Mais n’oublions pas que certaines personnes isolées vivent ainsi une partie de leur vie. Il s’agit peut-être du moment idéal de faire preuve de bienveillance envers ces gens seuls et, pourquoi pas, d’initier nos enfants et notre entourage à des gestes bienveillants envers les autres mais aussi envers soi.

Cette année, pas de rassemblement, pas de grande cohue nulle part sur la planète. Pas de décompte grandiose du Jour de l’An. Mais qu’est-ce qu’on va faire ?

Je vous conseille de revenir à soi, comme le titre du magnifique roman de Sonia Choquette, et au comment être heureux avec soi-même. Sans oublier d’espérer très fort que 2020 soit un jour loin derrière nous, le plus rapidement possible et que cela ne se répète jamais. C’est tout ce que l’on peut souhaiter.

Le bonheur dans les petites choses

Personnellement, cette dernière année m’a permis de réapprendre à me sentir bien toute seule, à apprivoiser la solitude. À retrouver du bonheur immédiat dans les petites choses comme la lecture, prendre un bain et réapprendre à vivre dans le moment présent. De tout façon, que je sois pour ou contre les mesures sanitaires, je n’ai pas le choix! C’est alors à moi de décider si je me révolte, me choque et m’indigne ou si je prends mon mal en patience et que je fais mon possible pour être le moins impactée possible par toutes ces mesures qui chamboulent nos vies.

C’est comme un deuil, il y a des étapes à franchir. L’incertitude nous dérange, nous fait peur et c’est bien normal. Le contexte actuel fait naitre en nous le meilleur comme le pire et le seul pouvoir que nous avons actuellement c’est notre réaction face au contexte. C’est une question de choix. Alors? Où allez-vous mettre votre énergie? Pensez-y bien, votre choix est déterminant.

Moi, je choisis MOI. C’est le seul choix que j’ai! Bon passage à 2021 et souhaitons y trouver l’équilibre, la quiétude, le bonheur et l’amour. En terminant, je vous invite à consulter ma suggestion de livres qui font du bien!

logo-sylvie-major-2020-turquoise2